Les mythes dans le domaine de la santé et de l’entraînement – Partie 1

mths-vs-reality-fr 1

Les mythes dans le domaine de la santé et de l’entraînement – Partie 1

Depuis plusieurs années, certains mythes sont apparus dans le monde de la santé. La réalité c’est que plusieurs d’entre eux s’avèrent faux. Je planifie faire une série d’articles pour en démystifier une grande quantité!

Commençons avec celui-ci!

Premier mythe : Est-ce que le cortisol est si néfaste?

Il y a quelques années, certains gourous ont eu l’intuition de s’attaquer au sujet du cortisol. Un sujet qui était encore, il y a quelques années, sous-estimé dans le monde de la santé. Avec beaucoup d’efforts et de temps, ce sujet est devenu très populaire. Cependant, le cortisol a tellement été blâmé pour ces effets néfastes pour la santé, qu’il tend à maintenir une mauvaise réputation.

C’est comme si, dans les dernières années, il y aurait eu une campagne contre le soleil, car il donne des coups de soleil et donne le cancer. Mais pourtant…sans le soleil… il n’y a pas de vie. Sans soleil, rien ne pousse…c’est bien pire que des actinites!

Alors, qu’est-ce que le cortisol?

Le cortisol est une hormone qui nous aide à gérer les situations de crise. Elle est aussi responsable de nous réveiller le matin …Bon je sais que plusieurs personnes aiment dormir davantage le matin…mais bon!

C’est elle aussi en partie qui nous rend vivant et énergique.

Le cortisol est aussi utile pour le métabolisme des protéines, glucides et lipides de notre corps.

Comme dans toute chose, une mauvaise gestion est souvent le problème. Par exemple, si vous restez au soleil durant des heures, remplis de coup de soleil, et ce, à tous les jours…évidemment qu’il y aura un problème.

Le problème n’est pas le cortisol, mais plutôt, ses habitudes de vie qui encouragent une production importante de cortisol, et ce, durant une longue durée.

Le corps n’est pas construit pour être en mode ‘’combat’’ tout le temps.

Bref, le cortisol est mon hormone préférée, car elle est celle qui fait bouger les choses!

Passons à notre deuxième mythe!

Deuxième mythe : Faut-il moins manger pour perdre du gras ?

Il est facile de penser : ‘’ Bien oui! On prend du gras, car on mange trop! Alors si on mange moins, on en perd! ‘’

Certes, c’est théoriquement vrai, voire logique! Mais en pratique…la théorie ne marche pas toujours…même rarement. Dans ma carrière, j’ai rarement vu des gens manger trop! Dans la majorité de cas, les gens ne mangent pas assez pour perdre du gras…De plus, la qualité de leur alimentation n’est pas très bonne.

En d’autres mots, les gens ne mangent pas assez et ne mangent pas bien! Comment expliquer à quelqu’un qu’il doit manger plus pour perdre du gras…c’est toujours difficile!

J’explique souvent la perte de gras avec cette métaphore. Imaginez-vous en temps de famine. Plus aucune nourriture n’est disponible à l’exception de votre réserve personnelle.

Seriez-vous confortable à donner vos réserves de nourriture ( gras ) ? Non, vous feriez tout pour la garder.

Dans le cas que la famine est terminée et que la nourriture est abondante, vous allez sûrement réaliser que vous n’avez plus besoin de réserves. Alors, vous seriez confiant d’écouler plus rapidement votre nourriture en stock.

En résumé, lorsque vous nourrissez suffisamment votre corps, il sera apte à réduire son pourcentage de gras. Voyez le tout comme un système de protection.

Dans certains cas, une restriction calorique peut marcher. Cependant, le tout n’est pas sans conséquences pour la santé. De plus, cela amène une fonte de la masse musculaire, ce qui est une première étape vers la maladie.

Dans un prochain article, nous réviserons 2 mythes :

  • Est-ce faire des exercices abdominaux sont les exercices par excellence pour perdre le gras du ventre
  • Faut-il couper les glucides ( Fruits et féculents ) pour une perte de gras.

Partager cette publication